FINANCER VOTRE PROJET

Vous souhaitez acheter un bien immobilier neuf, comme résidence ou investissement locatif ? Nous vous proposons un tour d’horizon des différentes solutions qui vous permettront de mener à bien votre projet.

5 prêts pour financer votre achat

Il existe aujourd’hui cinq prêts majeurs pour l’immobilier. Chacun a ses avantages, ses modalités de durée et c’est cette diversité qui leur permet de mieux répondre aux projets de chacun.

Le Prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ est la solution privilégiée pour compléter votre budget et vous soulager d’une partie des frais ! Il est le préféré des jeunes ménages et des primo-accédants, grâce à ses 0% d’intérêt. Il ne peut financer qu'une partie de l'achat, et est calculé selon le nombre de personnes qui habitent le logement, les ressources des acheteurs et la zone géographique.

Le Prêt Epargne Logement (PEL)

A la base il s’agit d’une épargne bloquée mais celle-ci vous ouvre les portes d’un prêt avec un taux vraiment privilégié. Durée de 2 à 15 ans.

Le Prêt conventionné

Certes son taux est plus élevé mais il peut couvrir l'intégralité du coût de l'achat de votre résidence principale. Accordé par une banque ayant une convention avec l'État, il s’étend sur une durée de 5 à 35 ans.

Le Prêt d'Accession Sociale

Comme le PTZ, il offre une aide précieuse aux jeunes ménages pour l’achat d’une résidence principale. Deux avantages : un taux d’intérêt plafonné, et la possibilité de la combiner avec d'autres dispositifs (PTZ, PEL, APL etc.) Durée de 5 à 35 ans.

Le Prêt Action Logement

Renseignez-vous, votre entreprise finance peut-être Action Logement. Dans ce cas-là, vous pouvez bénéficiez d’une aide à l’achat très intéressante. Ce prêt s’adresse plus spécifiquement aux primo-accédants et s’étend sur une durée de 20 ans maximum.

Attention, la liste ne s’arrête pas là. Il existe d’autres prêts, moins courants, qui peuvent se révéler intéressants et qui ne sont délivrés que par des organismes spécifiques : prêt des caisses de retraite et des mutuelles, prêt des collectivités territoriales, etc. N’hésitez pas à en discuter avec votre conseiller.


Profitez de défiscalisations

Pour les investisseurs, il existe aujourd’hui en France des dispositifs et statuts incitatifs, qui vous permettront d’améliorer vos rendements. Visant à booster le parc immobilier et locatif, ces dispositifs peuvent se révéler très intéressants sur le moyen terme, en vous soulageant d’une partie du prix de votre bien.

Ils fonctionnent tous sur la base de défiscalisations très avantageuses pour l’achat d’un bien neuf :

La loi Pinel

La loi Pinel s’applique aux logements neufs mis en location. Hormis la souplesse dans le choix de la durée de location (6, 9 ou 12 ans), cette loi autorise la location à un proche, enfant ou parent, s’il n’est pas soumis au même foyer fiscal que l’acquéreur. Une fois la durée de location écoulée, vous pouvez faire de votre bien ce que vous voulez : soit le revendre, soit continuer à le louer, ou encore en faire votre logement principal ou secondaire.

Dispositif Censi-Bouvard

Pourquoi ne pas acquérir un bien dans une résidence de services (résidences de tourisme, pour étudiants, pour personnes âgées ou handicapées, etc.) ? Grâce au Censi-Bouvard, vous bénéficierez d’une réduction fiscale de 11% du montant de votre investissement immobilier et récupérerez la TVA immobilière (20% sur le prix de votre bien). D’une durée d’application de neuf ans, le dispositif est très souple (ni plafond de ressources du locataire, ni plafond de loyer). Et en plus, il peut se cumuler avec le statut LMNP.

Le statut LMNP

Parfait pour se constituer un capital et créer des revenus exonérés d’impôts : le statut Location Meublée Non Professionnelle vous permet de bénéficier d’importantes déductions fiscales. Les abattements fiscaux sont indexés sur les loyers que vous touchez. Seulement deux conditions requises : mettre le meublé en location dans le mois qui suit la date d'acquisition et ne peut pas dépasser 23 000 € de recettes par an.